Review Category : Tin tức

La lettre de L’ancienne vice-Présidente du Vietnam, Mme Nguyên Thi Binh, critique la violation par la Chine de la souveraineté du Vietnam.

L’ancienne vice-Présidente du Vietnam, Mme Nguyên Thi Binh, a récemment envoyé à tous ses amis de par le monde une lettre dans laquelle elle critique la violation par la Chine de la souveraineté du Vietnam.

 Hanoi, le 3 juin 2014

“Chers amis,

Nombre d’amis m’ont demandé: Que se passe-t-il au Vietnam? Le peuple vietnamien a lutté combien d’années, a consenti à combien de sacrifices et de souffrances, doit-il continuer de lutter? Pourquoi la Chine peut-elle violer la souveraineté du Vietnam?

N’est-il pas vrai que par le passé, la Chine a soutenu le Vietnam dans sa lutte contre l’agression américaine? La Chine est un pays “socialiste” dirigée par un Parti communiste, n’est-ce pas? Ce sont également des questions que le peuple vietnamien et moi, nous nous posons.

Vous nous avez soutenus, trente ans durant, lors des deux résistances contre les colonialistes français, puis contre les impérialistes américains. Vous comprenez certainement le grand tribut que notre peuple a dû payer pour la paix, l’indépendance et la réunification du pays. Plus de trois millions de personnes sont tombées, le pays a été dévasté et les séquelles laissées par la guerre sont extrêmement lourdes, particulièrement avec ces centaines de milliers de victimes de l’agent orange incurables.

En 1974, quand le Vietnam était encore en guerre, la Chine s’est emparée de l’archipel de Hoàng Sa (Paracel) relevant de la souveraineté du Vietnam. Après la guerre, les États-Unis ont placé l’embargo sur le Vietnam pendant 20 ans. Sitôt la guerre terminée, après plusieurs escarmouches à la frontière du Nord, la Chine a envoyé plus de 200.000 soldats au Vietnam pour “lui donner une leçon”. Mais quelle leçon? Il est impossible de comprendre quel message veut faire passer un grand pays “socialiste” en s’attaquant à un petit pays “socialiste” exsangue après la guerre? C’est pourtant la réalité! En 1988, la Chine a occupé des îles relevant de l’archipel de Truong Sa (Spratly) du Vietnam.


Nguyen Thị Binh, Spratly, Paracel, souveraineté, Chine
Le canon à eau de la partie chinoise attaque un bateau de la Surveillance halieutique du Vietnam.  Photo: Hoàng Sang

Aujourd’hui, le peuple vietnamien s’efforce de reconstruire le pays, se développe progressivement, rencontrant sur son chemin de multiples difficultés et épreuves. Et malgré de gros efforts, le Vietnam demeure très pauvre, il fait de son mieux pour créer un environnement pacifique, stable et est prêt à coopérer avec les autres pays pour son développement.

Avec les États-Unis mêmes, pays qui nous a causé tant de difficultés, le Vietnam préconise de laisser de côté le passé pour regarder vers l’avenir. Avec la Chine, grand pays voisin, malgré l’histoire compliquée entre les deux pays et bien qu’il existe encore des litiges à régler, nous pensons beaucoup aux deux peuples qui se sont tenus côte à côte dans la lutte pour la libération nationale. Le Vietnam souhaite avoir de bonnes relations avec la Chine, préconise de régler tous les différends par les mesures pacifiques, sur la base de la confiance mutuelle. En réalité, nous avons un comportement modeste et plein de retenue.

Qu’est qu’il va se passer maintenant ?

Comme vous le savez, le 2 mai, la Chine a implanté une plate-forme géante de prospection et d’exploitation pétrolières sur le plateau continental et en pleine zone économique exclusive du Vietnam, protégée par plus de 100 navires, dont des bâtiments de guerre, et des avions.

Il s’agit d’un acte extrêmement grave violant la souveraineté du Vietnam et la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982. Nous recourons à la voie diplomatique et à d’autres canaux, parallèlement à l’envoi sur place des navires chargés de faire appliquer la loi pour exiger de la Chine de respecter la souveraineté du Vietnam et de retirer immédiatement sa plate-forme pétrolière. Cependant, la Chine ne répond pas à la bonne volonté de la partie vietnamienne, faisant preuve, à l’inverse, d’une agressivité de plus en plus forte.

Nguyen Thị Binh, Spratly, Paracel, souveraineté, Chine
Manifestation de Vietnamiens à Paris contre l’implantation illégale de la plate-forme de forage Haiyang Shiyou 981 par la Chine dans la zone économique exclusive du Vietnam. Photo: VietNamNet

En voyant un bon nombre de grands navires chinois percuter les navires chargés de faire appliquer la loi du Vietnam, plus petits qu’eux, et blesser des Vietnamiens, je sens mon cœur serré. Que se passera-t-il après?

L’opinion publique s’inquiète de ces agissements de la Chine qui affectent la liberté et la sécurité de la navigation internationale et menacent aussi la paix et la sécurité dans la région. La partie chinoise rejette la faute sur le Vietnam. Qui peut croire que le Vietnam, avec une population représentant un quinzième de la population chinoise, un Produit intérieur brut 50 à 60 fois inférieur à celui de son voisin et s’efforçant de sortir de la liste des pays pauvres, mène des actes provocateurs face à la Chine?

Les dirigeants chinois ont déclaré que la politique de la Chine était une politique d”émergence pacifique” et que l’”agressivité” et la “volonté hégémoniste” ne coulaient pas dans le sang des Chinois. Comment la Chine peut-elle alors expliquer le fait qu’elle ait proclamé sa souveraineté avec la “ligne des neuf tronçons” qui couvre toute la Mer Orientale, au mépris du droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 et aussi de la protestation mondiale?

L’indépendance, la liberté et la souveraineté constituent les éléments sacrés pour chaque nation. Le peuple vietnamien luttera jusqu’au bout pour les protéger. Notre peuple aspire à la paix et à l’amitié, ce pour le développement et une vie meilleure pour tous les Vietnamiens, notamment les femmes et enfants.

Nous souhaitons ardemment une paix équitable, authentique et durable pour le Vietnam et pour toutes les nations dans la région comme dans le reste du monde. Nous aspirons ardemment à une amitié avec la Chine et les autres pays, mais cette amitié doit être sincère et tissée dans le respect de l’autre. Je crois que si vous étiez à notre place, vous penseriez comme nous.

Dans ces conditions, nous souhaitons que vous nous apportiez votre soutien comme vous l’avez déjà fait par le passé. Dans l’immédiat, vous exigez que la Chine retire sa plate-forme pétrolière du plateau continental du Vietnam et respecte la souveraineté du Vietnam conformément au droit international.

Nous croyons que si nous nous solidarisons, nous agissons, la justice et le droit seront rendus.

Je tiens à vous adresser mes sincères salutations et vous remercie de tous ce que vous avez faits et ferez pour le Vietnam”.

Nguyen Thi Binh

 

read more

Communication de l’UEVF concernant les événements en mer de l’Est du Vietnam

 

Chers amis,
Vivant au pays ou poursuivant les études et travaillant à l’étranger, le cœur de tous les vietnamiens se battent à l’unisson en direction de la Mer de l’Est du Vietnam en ces premiers jours du moi de Mai !

 

Comme vous le savez, la Chine a encore agi contre le droit international, en violation de la souveraineté des îles Paracels du Vietnam.

 

Rappel des faits : La Chine a installé le 02 Mai 2014 une plate-forme de forage (HD 981) dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) et le plateau continental du Vietnam. Cette plate-forme est situé à 119 miles nautiques de l’île de Ly Son (Vietnam) dans la ZEE telle que définie par la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer (200 miles nautiques à partir des côtes).

Il a été annoncé que la plate-forme sera mise en activité et toute circulation est interdite dans un rayon de 3 miles nautiques.

 

La position de la une plate-forme de forage chinoise dans le plateau continental du Viet Nam

La position de la plate-forme de forage chinoise dans le plateau continental du Viet Nam

La police maritime vietnamienne a demandé à la Chine de retirer ses installations et bâtiments de la ZEE. En dépit de ces demandes la Chine a mobilisé 80 navires comprenant 7 bâtiments militaires dont un escorteur lance-missiles, un patrouilleur rapide lance-missiles et des navires de surveillance maritime, bateaux de pêche et cargos. Plusieurs avions sont aussi en activité sur cette zone.

Au même moment, des bâtiments militaires armés ont pénétrés dans les eaux de l’île de Ly Son, en violation flagrante de la souveraineté du Vietnam.

 

Lors de leurs missions d’information et de demande à la plate-forme de quitter les lieux, les navires de la police maritime vietnamienne ont subi des actes d’agression de la part des bâtiments chinois. Ces derniers ont délibérément percuté les bateaux vietnamiens, utilisant aussi de puissants canons à eaux, causant ainsi des dommages et blessant plusieurs membres d’équipage vietnamiens.

 

dis non aux chinois

Il s’agit incontestablement d’un acte d’agression.

 

Cette dangereuse escalade, calculée et soigneusement préparée, constitue une grave violation de la souveraineté du Vietnam en vertu de la Convention des Nations Unis sur le droit de la Mer de 1982. De même, ces actes vont à l’encontre de la Déclaration de Bonne Conduite signé entre la Chine et les pays de l’ASEAN ainsi que des accords conclus les dirigeants du Vietnam et de la Chine tendant à résoudre les problèmes entre les 2 pays.

clip-tau-trung-quoc-hung-hang-dam-thang-tau-viet-nam

Une semaine après l’installation dans la zone d’une plate-forme pétrolière chinoise, des navires de patrouille vietnamiens, qui s’opposent à la présence chinoise dans ces eaux revendiquées par les deux pays, ont été attaqués au canon à eau par des bâtiments chinois. Ces derniers n’ont pas hésité à cogner sur la coque de leurs adversaires, faisant des blessés chez les Vietnamiens et occasionnant des dégâts matériels.

 

Les agissements de la Chine aggravent les tensions et incitent à la violence, rendant difficiles le règlement négocié et pacifiques des différends maritimes en mer de l’Est du Vietnam.

Cette situation menace la liberté de navigation et est préjudiciable à la paix et à la sécurité dans la région et dans le Monde.

Avec le patriotisme et l’esprit de la jeunesse qui l’animent, la communauté des jeunes et étudiants vietnamiens de France, unis et solidaires :

- Dénonce et condamne fermement les actes d’agression de la Chine ;


- Exige le retrait de la plate-forme, des équipements et navires chinois de la Zone Economique Exclusive du Vietnam ;


- Demande à la Chine de respecter la souveraineté du Vietnam sur les deux îles Spratleys et Paracels ; le respect des droits souverains et de la juridiction du Vietnam sur la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam !

Le Vietnam a toujours exprimé sa volonté de persévérer pour résoudre des problèmes par la négociation, le dialogue et les moyens pacifiques ainsi que sa volonté pour prendre toutes les mesures nécessaires en vue de protéger ses droits et ses intérêts légitimes.
Se joint à nos compatriotes dans le combat en vue de protéger la souveraineté territoriale, la protection des îles Paracels, la chair et le sang de la patrie.

 

L’Union des Etudiants Vietnamiens en France (UEVF) appelle les jeunes et étudiants de la communauté vietnamienne en France à être solidaire et à informer leurs amis internationaux sur la souveraineté du Vietnam basée sur le droit international, sur la lutte du Vietnam pour la défense de la justice, de la paix et de sa souveraineté face à l’agression de la Chine.

1399527027-huong-ve-bien-dong-7

Nous vous souhaitons une bonne santé, des succès dans vos études et de la réussite dans le travail !

Union des Etudiants Vietnamiens en France (UEVF)

read more

Góp những món quà Noel không thích cho quỹ từ thiện

Tổ chức Oxfam của Pháp đã tổ chức một chương trình thu gom những đồ vật cũ, quà tặng Noel để bán gây quỹ từ thiện.

Nếu có những chiếc áo len cũ, những chiếc sơ mi không dùng tới, thay vì việc mang chúng rao bán trên mạng, bạn có thể đem đến tổ chức Oxfam.

Affice 1 chương trình từ thiện của Oxfam

Affice 1 chương trình từ thiện của Oxfam

Emilie Poinsot, phụ trách cửa hàng đồ cũ thuộc tổ chức Oxfam của Pháp, cho biết mọi người thường thuộc lòng các địa chỉ bán hàng trên mạng như Le Bon Coin hay eBay, nhưng không hề nghĩ tới một tổ chức từ thiện để có thể bán lại những thứ đồ không dùng đến của mình.

Từ hai năm nay, tổ chức từ thiện Oxfam của Pháp đưa ra sáng kiến thu gom những quà tặng bỏ đi từ ba cửa hàng sách cũ, một cửa hàng quần áo đã qua sử dụng và một cửa hàng tổng hợp giữa Paris, Lille và Strasbourg.

Các món đồ sẽ được bày tại các kệ hàng hoặc rao bán trên Internet. Tiền thu được sẽ trược trao cho quỹ hỗ trợ các hoạt động của tổ chức từ thiện này.

“Tặng quà chứ không bán, đây là một cách để tài trợ một tổ chức mà bạn không cần phải rút ví ra. Như vậy, để trao quà, bạn bắt buộc phải tới một cửa hàng đồ cũ, đó chính là cách giúp bạn trở nên năng động hơn,” Emilie nói thêm.

Trong số các đồ vật mà Oxfam thu gom được có nhiều bộ đĩa DVD về các tác phẩm đoạt giải Goncourt.

Ngày càng nhiều người tìm đến các cửa hàng để trao tặng đồ vật không dùng đến. Chỉ riêng buổi chiều ngày 26/12, một ngày sau Noel, dòng người ra vào nườm nượp một cửa hàng trên quận 11, thủ đô Paris.

Chị Fiora, một trợ lý của cửa hàng cho biết riêng buổi sáng ngày 26/12, cửa hàng đã nhận được hơn năm thùng gồm sách và đĩa nhạc. Đây là những món quà tặng Noel mà chủ nhân không thích.

Theo cơ quan Nghiên cứu và Đoàn kết, năm 2012, người Pháp đóng góp khoảng hai tỷ euro cho các tổ chức từ thiện.

Nghiên cứu của cơ quan này cho thấy người Pháp thích đóng góp cho các tổ chức từ thiện xã hội nhất, sau đó là đến tổ chức y tế và cuối cùng là các tổ chức đoàn kết quốc tế.

Riêng với Oxfam, mục đích của việc quyên góp là nhắc nhở mọi người rằng chừng nào còn tồn tại thì mọi người hãy quyên góp từ thiện dù đó không phải là quà tặng Noel. “Không đóng góp, chúng ta sẽ chẳng có gì cả,” chị Emilie Poinsot kết luận./.

Theo Vietnamplus.vn

read more